Factures impayées: Conseils et accompagnement

Facture impayée & recouvrement : La mise en demeure

Vous avez entrepris une démarche de recouvrement de créances mais les relances amiables restent sans succès ? La prochaine phase d’un recouvrement à l’amiable consiste à faire parvenir à son débiteur une mise en demeure : une obligation de payer dans un temps imparti. Cette lettre constitue le prélude obligatoire avant toute démarche judiciaire.

Suite à une ou des factures impayées, vous souhaitez entreprendre une procédure de recouvrement de créances à l’amiable ? Que ce soit par vos moyens ou avec l’aide d’une société de recouvrement, la première étape qui s’impose est la relance. L’objectif est de tenter de préserver vos relations commerciales avec votre client en lui laissant l’opportunité de vous payer, même après la date échue.

Impayés, recouvrement de créances : la mise en demeure

La mise en demeure : dans le fond ?

L’envoi d’une lettre de mise en demeure intervient seulement si vos relances restent vaines. En effet, la lettre de mise en demeure correspond à une exigence de paiement des sommes dues dans un délai prévu. Ce courrier est un préalable obligatoire pour pouvoir saisir les tribunaux si le client ne daigne payer suite à la mise en demeure. La mise en demeure est l’ultime avertissement d’une procédure de recouvrement amiable, ensuite, la dimension judiciaire sera de rigueur.

Bon à savoir : RECOVRY vous accompagne un peu plus loin avant le recours judiciaire en mandatant des huissiers de justice toujours dans le cadre du recouvrement amiable. L’appel à un huissier de justice permet de démontrer au client l’importance de la procédure, il se rend alors compte que s’il ne paye pas, il encourt une possible mise en condamnation par la justice.

Dans le cas où l’appel à un huissier de justice n’est pas possible (si vous réalisez vos démarches seul(e) ou par le biais d’un prestataire qui ne peut vous proposer l’appel à un huissier), la lettre de mise en demeure est la dernière étape possible avant de faire appel à la justice. Avec l’émission de cette lettre, votre client est juridiquement reconnu comme étant en retard de paiement. Ce dernier s’engage alors à être passible de dommages et intérêts, en cas de poursuites judiciaires. Au cours de la démarche judiciaire, le juge, avant toute requête pour injonction de payer, devra constater l’échec de la mise en demeure.

La mise en demeure : et dans la forme ?

La lettre de mise en demeure doit par ailleurs respecter un cadre et une forme très stricte. Les us et coutumes d’un recouvrement amiable sont encadrés, c’est pourquoi, il est préférable de faire intervenir un expert du recouvrement comme RECOVRY. En effet, nous vous accompagnons lors des différentes étapes et nous réalisons les documents nécessaires de façon à préserver vos relations commerciales, sans enfreindre les lois et en faisant valoir vos droits.

Si vous n’êtes pas familier(e) avec la procédure de mise en demeure, nos services de recouvrement en ligne vous accompagnent pour s’occuper en votre nom de l’envoi de la mise en demeure, tout cela en un clic et à moindre coût. N’hésitez donc pas à découvrir nos formules de recouvrement en ligne : Nos offres.