Factures impayées: Conseils et accompagnement

Relance de facture impayée : une étapes clé

Dans le cadre de la procédure amiable de recouvrement de créances, une partie importante de la démarche se concentre sur la relance. Par téléphone, puis par courrier, cette étape est essentielle dans le rappel de l’obligation à payer du débiteur. Tâche souvent longue et pénible, elle n’en reste pas moins indispensable.

Si votre client ne règle pas le montant facturé dans le temps imparti, vous pouvez donc entreprendre une démarche de recouvrement de créances. Soit par vos propres moyens, ou par le biais de prestataires experts dans le recouvrement tels que RECOVRY.

La première démarche à entreprendre est un recours à l’amiable, de façon à préserver la relation commerciale avec le client. En effet, il arrive que les payeurs oublient tout simplement de payer à date. Une simple relance cordiale peut suffire pour les rappeler à l’ordre. Dans d’autres cas, il arrive que le client ait des contraintes ou des soucis de trésorerie, par exemple, qui l’empêchent de payer en temps et en heure. La démarche amiable permet parfois de comprendre les raisons de l’impayé et d’éviter les litiges commerciaux avec des clients fidèles.

La relancer de facture impayée : une étapes clé

Les étapes de la relance

La démarche principale du processus de recouvrement à l’amiable consiste en grande partie à effectuer des relances. Les relances se font en premier par téléphone et par courrier. La relance doit toujours rester cordiale et professionnelle bien que, si le client ne se manifeste pas, elle doive se montrer plus insistante. Attention tout de même à ne jamais tomber dans du harcèlement moral par le biais de menaces, agressions verbales, chantage, appels constants et à des heures inappropriées. L’objectif est de rappeler régulièrement au client qu’il doit payer la somme demandée.

Il arrive que certains payeurs refusent de payer pour des raisons totalement injustifiées et fassent preuve de mauvaise foi. Et malheureusement, certains ne céderont pas aux relances effectuées.

Il ne faut pas oublier que les appels et lettres de relance ne sont pas des actes judiciaires. Il est donc interdit d’en donner l’impression au débiteur. Que ce soit par l’usage de termes juridiques (sommation, commandement de payer, rappel avant saisie…), ou en annonçant une saisie ou un jugement. Ces actions sont réservées aux autorités compétentes.

La lettre de relance

Une lettre de relance doit être claire et mentionner toutes les informations concernant l’impayé. C’est pourquoi, le plus simple reste encore de passer par une société de recouvrement qui maîtrise les termes et usages de la relance amiable.

La lettre de relance doit tout faire pour préserver vos relations commerciales avec votre client. Il est donc primordiale de mesurer les propos utilisés et de tempérer la demande. Les lettres peuvent se suivre si elles demeurent sans réponse. Les lettres pourront se montrer plus insistantes et rigides face à la nécessité de paiement. Elles peuvent également servir d’« avertissement » à une prochaine mise en demeure.

Les factures impayées sont malheureusement récurrentes chez les petites entreprises, et les indépendants. Elles peuvent être la cause de défaillance en interne, alors n’attendez pas, agissez au plus tôt et faites vous aider par notre service de recouvrement adapté à tous les secteurs d’activité, tous les métiers et partout en France : Nos offres.