Loyer impayé

Garantie loyer impayé : Fonctionnement et informations

Garantie loyer impayé

Les loyers peuvent souvent représenter une part importante du budget du propriétaire (un complément de salaire ou de retraite, le financement d’un logement étudiant ou d’autres investissements). Et des retards de paiement, voire des impayés, peuvent très vite mettre en péril la santé financière du bailleur.

Il peut donc être judicieux de contracter une garantie loyer impayé, autrement appelée GLI, pour se protéger des impayés.

Garantie loyer impayé : Quelle couverture ?

La garantie loyer impayé (GLI) protège le propriétaire bailleur des impayés de loyer de la part de son locataire. Elle couvre également les dégradations immobilières et prend en charge les frais de procédures amiable et judiciaire.

Comme pour tout contrat d’assurance, il existe de nombreuses formules et de nombreuses options. Il est donc important d’étudier chacune d’entre elles pour choisir les garanties et les modalités les plus adaptées.

Le remboursement des loyers impayés. La GLI indemnise le propriétaire des loyers impayés. Cependant, les modalités peuvent varier selon contrats et les compagnies. Il peut y avoir un plafond ou une durée maximale d’indemnisation et une franchise. C’est-à-dire un nombre de loyers qui resteront à la charge du propriétaire avant le début de l’indemnisation.

Les dégradations immobilières. La garantie loyer impayée peut également couvrir les frais résultants des dégradations causées par le locataire.

Les frais de procédure amiable et judiciaire. En effet, pour récupérer des loyers impayés le propriétaire peut être amené à faire appel à des avocats ou des huissiers de justice. La GLI va prendre en charge es frais d’honoraire.

Privilégier la démarche amiable

Tout d’abord, il est vivement conseillé de réagir dès les premiers retards de paiement ou les premiers loyers impayés. En effet, plus le propriétaire agira tôt, plus il aura de chance d’encaisser les loyers en retard et moins sa situation empirera.

Pour cela, le propriétaire doit, dans un premier temps et avant de faire jouer la garantie loyer impayé, tout faire pour entrer en contact avec le locataire mauvais payeur dans le but de comprendre les raisons des impayés. Il peut ainsi l’appeler, lui envoyer des courriers ou des mails. Les retards de paiement peuvent être dus à de multiples raisons. Un simple oubli ou des difficultés financières passagères par exemple.

Il est bien souvent difficile d’évoquer ses difficultés financières. Alors avoir une approche amiable et solution peut permettre au locataire d’expliquer sa situation. Propriétaire et locataire peuvent donc se mettre d’accord tous les 2 pour trouver une solution de paiement adaptée comme un report des loyers ou un échelonnement de la dette par exemple. Dans tous les cas, il est recommandé de formaliser cet accord par écrit en précisant les engagements de chacun. De plus, selon la situation du locataire, le bailleur peut l’orienter vers SOS Loyers impayés au 0 805 160 075 pour l’aider à trouver une solution afin de régulariser ses loyers impayés.

A contrario, faire tout de suite appel à la garantie loyer impayé risquerait de froisser le locataire et donc d’aggraver la situation.

En revanche, si aucun dialogue n’est possible et que le locataire continue de ne pas régler ses loyers, le propriétaire peut confier les relances à un expert de la médiation financière comme Recovry. Bien souvent, le changement d’interlocuteur entraine une prise de conscience du côté du locataire mauvais payeur. En effet, ce n’est plus son propriétaire qui le relance pour des loyers impayés mais un médiateur financier mandaté.

Comment utiliser cette garantie ?

Si la démarche amiable n’aboutit pas, le propriétaire peut alors faire appel à la garantie loyer impayé. Pour déclarer le sinistre, il va devoir respecter une procédure définie dans le contrat d’assurance. Le bailleur va devoir transmettre tout document justifiant les impayés, le bail locatif ainsi que les différents courriers de relance envoyés.

En faisant jouer la garantie loyer impayé, le propriétaire recevra généralement ses indemnités de façon trimestrielle. Il est donc nécessaire d’avoir de la trésorerie de façon à tenir les premiers mois d’impayés.

Garantie de loyer impayé : Les conditions de souscription

Pour bénéficier de la garantie loyer impayé, les compagnes d’assurance exigent bien souvent que le locataire ait des revenus au moins 3 supérieurs au loyer et que celui-ci justifie d’un CDI.

De manière générale, le montant de la garantie loyer impayé s‘élève entre 2% et 5% du loyer annuel, charges comprises.

Garantie loyer impayé et caution

Il n’est pas possible de souscrire à une assurance loyer impayé en plus d’une caution. Sauf si le locataire est un étudiant ou un apprenti.

Cependant, la garantie assurance loyer impayé (ou GLI) peut être plus simple à mettre en place que de faire appel à la caution pour les versements des loyers en retard. En effet, le cautionnaire peut ne pas être solvable ou être de mauvaise fois.