Loyer impayé

Loyer impayé : Que faire ?

Loyer impayé : Que faire ?

Vous subissez des loyers impayés ? Votre locataire fait la sourde oreille malgré vos nombreuses relances ?

Vous devez agir maintenant ! En effet, vous disposez de seulement 3 ans pour entamer une procédure de recouvrement pour des loyers impayés. Et plus une situation de loyer impayé est traitée vite, plus les chances de trouver une solution satisfaisante pour les 2 parties augmentent.

Pour se faire, plusieurs recours s’offrent à vous pour récupérer votre argent. Ainsi que votre bien dans le cadre de loyers impayés.

Loyer impayé : Ce que dit la loi

Au moment de la signature du bail de location, votre locataire s’engage à vous payer un loyer ainsi que les charges récupérables. A défaut, s’il ne règle pas ses loyers, vous pouvez demander la fin du bail locatif ou réclamer votre argent par un Commandement de payer délivré par un huissier de justice, au nom de la clause résolutoire. Ce document indique le montant total de la dette locative, détaillée mois par mois. A réception de ce document, le locataire dispose de 2 mois pour régulariser sa situation et s’acquitter de sa dette locative. Il peut alors régler l’intégralité de la somme ou convenir d’un étalement avec le propriétaire. Si le locataire ne s’exécute pas à l’issue de ces 2 mois, le propriétaire peut l’assigner. Le juge peut prononcer la résiliation du bail ainsi que l’expulsion du locataire. Il peut également accorder des délais de paiement supplémentaires au locataire. 

Loyer impayé : Recours amiable

Face à des loyers impayés, vous devez, dans un premier temps, chercher à trouver un accord à l’amiable avec votre locataire mauvais payeur. Vous devez le contacter par téléphone, par mail ou par l’envoi d’un courrier pour comprendre les raisons des loyers impayés. En effet, celui-ci peut faire face à des difficultés financières passagères et il peut être difficile d’en parler. L’objectif est de trouver ensemble un compromis, une solution amiable pour le règlement de sa dette : paiement immédiat de la totalité des loyers impayés, échelonnement de la dette, voire un abandon de tout ou partie des loyers non payés. Contrairement à l’adage, il vaut mieux un bon accord qu’un mauvais procès. Pour formaliser cet accord, il est vivement conseillé de rédiger un document écrit, daté et signé par le propriétaire et le locataire.

Loyer impayé : La médiation financière professionnelle

Si malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à trouver un compromis avec votre locataire pour les impayés de loyers, vous pouvez passer à la vitesse supérieure en faisant appel à un expert de la médiation financière comme Recovry. 

Cette solution offre de nombreux avantages pour récupérer des loyers impayés. Tout d’abord, le bailleur passe la main à des spécialistes de la médiation financière qui appliquent un procédé de relance rythmé et structuré. De plus, le changement d’interlocuteur dans le processus de relance entraîne souvent une prise de conscience chez le locataire mauvais payeur. En effet, ce n’est plus le bailleur qui le relance mais un médiateur financier. Contrairement au recours judiciaire, avec Recovry il suffit de seulement 5 minutes pour déclarer des loyers impayés et le dépôt de dossier coûte 9,90€ TTC seulement.

En revanche, si le locataire fait face à des difficultés financières entraînant des impayés de loyers, il existe d’autres solutions. Celui-ci peut se rapprocher de SOS loyers impayés ou de l’Action Logement. Ces services proposent des conseils ainsi qu’un accompagnement personnalisé en fonction de la situation de chacun. 

Loyer impayé et parti sans laisser d’adresse

Lorsqu’un locataire abandonne son logement, la loi autorise le propriétaire à résilier le bail. Cependant, pour aboutir au constat d’abandon, le propriétaire bailleur doit respecter une procédure :

Lorsque le logement semble abandonné, il doit mettre le locataire en demeure de justifier qu’il y vit toujours. Sans réponse de sa part, passé un délai d’1 mois, l’huissier peut prononcer le constat d’abandon du logement. Ce constat ne suffit pas à décréter la fin du bail pour récupérer le logement. Le propriétaire doit maintenant se rapprocher du tribunal d’instance afin que le juge produise une ordonnance lui permettant de récupérer son logement.

Si le locataire est parti « à la cloche de bois ». C’est-à-dire sans prévenir, sans payer ses derniers loyers et sans laisser d’adresse, les enquêteurs civils de Recovry peuvent le retrouver et accompagner le propriétaire dans sa démarche de recouvrement des loyers impayés.  

Loyer impayé : Assurance et caution

Pour protéger les bailleurs des loyers impayés, il est conseillé de souscrire à une garantie loyer impayé, autrement appelée GLI. Cette assurance protège face au non paiement des loyers de la part des locataires. Les propriétaires peuvent ainsi louer leur logement en toute tranquillité puisque si le locataire ne paie pas ses loyers, c’est l’assurance qui s’en acquitte. De plus, cette dernière peut même couvrir et indemniser en cas de dégradation du logement.