Factures impayées: Conseils et accompagnement

Taux de recouvrement : Comment le calculer ?

Taux de recouvrement : Comment le calculer ?

Le taux de recouvrement représente le pourcentage des sommes effectivement recouvrées (ou récupérées) par rapport aux sommes totales à recouvrer. C’est un indicateur de base pour calculer et mesurer la performance d’un chargé de recouvrement d’impayés.

Par exemple, sur une période donnée, un chargé de recouvrement (ou de médiation financière) reçoit un volume total de 100 000€ à récupérer pour des clients. Si à la fin de cette période il a récupéré 85 000€, il a un taux de recouvrement de 85% (85 000€ / 100 000€).

Taux de recouvrement : comment le calculer ?

Il est très complexe de calculer un taux de recouvrement du fait du nombre de facteurs influents sur celui-ci.

Tout d’abord, il est important de prendre en compte l’ancienneté de la créance impayée. En effet, le recouvrement sera plus efficace sur un impayé datant de quelques jours ou semaine par rapport à un retard de paiement datant de 6 mois. Ne trainez donc pas pour réagir face à une facture impayée !

Ensuite, cela dépend du secteur d’activité. Le taux de recouvrement sera par exemple meilleur dans le domaine de la téléphonie et de l’énergie par rapport à celui de l’assurance.

La région. Nous constatons également que le taux de recouvrement d’impayés peut varier d’une région à une autre ou d’un département à un autre.

L’âge du débiteur. Celui-ci a également un impact sur le calcul du taux de recouvrement. En effet, des disparités existent entre un débiteur de 20 ans et un autre de 60 ans.

Le montant de l’impayé. Moins le montant de l’impayé sera élevé, plus les chances de récupérer l’argent seront élevées. Ainsi, le taux de recouvrement sera meilleur sur un impayé de 1 000€ par rapport à un de 30 000€.

La qualification du contact. Plus nous disposons de coordonnées du débiteur, plus le taux de recouvrement sera élevé. Si nous avons, en plus d’un mail et d’un numéro de portable, le numéro d’un conjoint, un numéro de fixe, une ligne ou un mail professionnels, nous aurons mécaniquement plus de chances d’entrer en contact avec le débiteur. Et donc d’obtenir le paiement de votre créance.

Qu’est-ce qu’un bon taux de recouvrement ?

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de bon taux de recouvrement. Du moins, son appréciation dépend d’une multitude de facteurs.

Annoncer un taux de recouvrement moyen n’a donc aucun sens et serait même trompeur. Il peut, en effet, être de 85% dans certains cas et de 60% dans d’autres.

C’est pour cela que sur Recovry.fr, nous avons décidé de ne pas annoncer de taux de recouvrement moyen.

Plutôt que de promettre un taux recouvrement, nous promettons d’appliquer un processus de relance d’impayés performant. Celui-ci fait ses preuves depuis 25 ans et nous continuons de le faire évoluer pour garantir son efficacité. Il mixe relance téléphonique et envoi de courriers ainsi que d’emails.

Taux de recouvrement : Comment maximiser vos chances ?

Pour augmenter vos chances de récupérer votre argent en cas d’impayé, et éviter les impayés de manière générale, vous devez :

  • Recueillir un maximum de coordonnées de vos clients
  • Vérifier leur solvabilité
  • Réagir au plus tôt quand vous constatez un impayé (attention aux délais de prescription)
  • Confiez vos relances à un expert comme Recovry.fr